Covid-19 : les visiteurs ANVP prennent l’initiative

En ces temps de distanciation sociale, les visiteurs de prison s’efforcent de maintenir un lien avec les personnes détenues. Nous présentons ici quatre initiatives, qui sont loin d’être exhaustives !

Affiche de la Maison d’arrêt de Tours

À Tours, une affiche toute simple a été placardée à la maison d’arrêt.

À Gradignan (Bordeaux), les visiteurs se sont réunis en audioconférence. Il peuvent envoyer des courriels au SPIP de l’établissement, qui les imprime à l’intention des personnes détenues visitées. Une visiteuse a reçu une réponse par le même canal. Parmi les idées échangées entre les visiteurs, celle de joindre au courrier des dessins humoristiques sur la crise du Covid-19 ; et également, celle d’envoyer par la poste des revues ou des cahiers de jeux.

À Joux-la-Ville, dans l’Yonne, une cinquantaine de personnes détenues sont en liste d’attente pour recevoir un visiteur. La correspondante ANVP a proposé que les candidats visiteurs en attente d’agrément puissent écrire à certaines de ces personnes. Cette initiative a été acceptée par le SPIP de l’établissement. La correspondante joue le rôle de plaque tournante : elle collecte auprès du SPIP les coordonnées de personnes détenues à qui écrire, les attribue aux candidats volontaires pour écrire et fait remonter l’information au SPIP.

À Villepinte (Seine Saint-Denis), le correspondant envoie par courriel chaque lundi à tous les visiteurs un bulletin avec prière de répondre à tous. Les visiteurs donnent de leurs nouvelles personnelles, parlent de ce qu’ils sont pu faire en faveur des personnes suivies (courrier, envoi de livres, revues), partagent leurs lectures ou leurs coups de cœur à la télévision ou sur les réseaux sociaux. La plupart des visiteurs participent à cet échange hebdomadaire.

Les visiteurs de Villepinte sont incités à écrire aux personnes détenues qu’ils visitaient avant le confinement mais aussi à écrire des courriers ou des cartes postales à des détenus que nous ne connaissons pas, à charge pour les CPIP de les donner à des personnes particulièrement isolées. Ils joignent à leurs courriers une enveloppe non timbrée avec leur prénom et leur numéro d’agrément du visiteur, aux bons soins du SPIP. Le secrétariat du SPIP a été doté d’enveloppes timbrées à l’adresse du correspondant, qui se charge d’envoyer aux visiteurs les courriers adressés par les personnes détenues aux visiteurs concernés.

Par ailleurs, un message de soutien au SMPR a été adressé, et celui-ci a répondu en remerciant l’équipe ANVP.

Plus que jamais, le partage des bonnes pratiques est nécessaire. C’est même la raison d’être principale de l’ANVP. N’hésitez pas à faire part de vos réflexions, idées et propositions dans la page Covid-19 du site anvp.org (accessible maintenant depuis l’espace adhérents), ou bien sur le forum nominatif.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s