« J’ai fait le con et je me suis retrouvé en prison »

Steve Leclabart a connu la prison à Amiens. Il y a été suivi par Jean-Claude Soudan, alors visiteur de prison dans cet établissement. Pendant son incarcération, il a écrit ce livre « J’ai fait le con et je me suis retrouvé en prison » qui ne décrit pas seulement la vie en prison mais met en valeur l’accompagnement par le visiteur de prison.

Voici quelques extraits de la préface écrite par JC Soudan pour le livre de Steve.

Être visiteur de prison c’est une vraie expérience de vie personnelle, un moyen de relativiser les jugements que l’on peut porter sur certaines personnes, et sur la nature humaine en général.

C’est apporter sa contribution à faire que des personnes, condamnés pour des faits répressifs, ne reviennent plus en prison et puissent retrouver leur place dans la société.

Les personnes emprisonnées sont certes là pour payer une faute qu’elles ont commise, et elles ne le contestent pas le plus souvent. Leur condamnation résulte d’agissements que réprouve la société, et qui sont punis par la loi. Il en va de la protection des biens et des personnes.

Mais pendant ces huit années, j’ai pu mesurer combien, pour un grand nombre d’entre eux, les raisons de leur incarcération découlaient, la plupart du temps, d’un départ dans la vie qui ne leur a pas été très favorable : famille inexistante ou à problème, promiscuité, addiction progressive à l’alcool ou aux drogues, accidents de la vie, chômage, guerre ou misère dans leur pays d’origine…
(…)

Privés de liberté, les détenus restent néanmoins des hommes et des femmes avant tout, avec leurs regrets, leurs doutes, leurs peines, leur sensibilité, leurs espoirs… et un jour ils retrouveront la liberté… Dans quelles conditions ?
(…)

Quelle satisfaction pour le visiteur ou quelle émotion, quand il entend son détenu lui dire : « Avec toi je peux dire des choses que je ne dirai pas à ma famille… » ; Ou, « Si tu n’avais pas été là à me visiter, il y a longtemps que je ne serai plus là… » ou encore, entendu sur le stand des visiteurs de prison lors d’un salon des associations : « Je suis un ancien braqueur, j’ai fait onze ans de prison. Je travaille maintenant chez Bouygues. Et c’est grâce à des gens comme vous que j’ai pu m’en sortir… »

Lire la préface complète

Couvertures du livre

Ce livre sera vendu 12 € en librairie, et 15 € frais d’envoi inclus en  passant commande à l’adresse : jcsoudan@free.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s