Un jardin au Centre de Détention du Centre Pénitentiaire de Ducos

De l’idée à la réalisation  …  et plus

Septembre 2017 : Lors d’une CPU (Commission Paritaire Unique) l’idée est émise par le directeur du Centre pénitentiaire, M. HADDAD, de transformer une cour de promenade inutilisée, en jardin que cultiveraient des personnes détenues indigentes. Ceci afin d’améliorer leurs conditions de détention et leur alimentation en particulier. Ce souhait bien accueilli par une  visiteuse de prison ANVP présente à la CPU, est communiqué aux autres membres de la section . Une visiteuse qui connait Téo, animateur d’un jardin partagé, lui propose une rencontre avec le directeur.

Début 2018 : Signature d’une convention entre l’Administration Pénitentiaire (CP et SPIP), l’association YPIRANGA De PASTINHA Martinique et la section Martinique de l’ANVP.

Grace à l’acharnement de l’encadrement de la Détention et à la coordination de la responsable socioculturelle du SPIP, le jardin a su prendre forme. L’investissement des personnes détenues a repoussé continuellement les limites du rayonnement du jardin en donnant gout à l’association YPIRANGA De PASTINHA Martinique de projeter de nouvelles actions : récoltes, partages, aquaponie et récemment l’arrivée de trois poules pondeuses.

Février 2020 : Dix personnes détenues fréquentant ou ayant fréquenté le jardin participent à une journée « Visite » des deux espaces  exploités par l’association YPIRANGA Martinique à Fort-de-France (Quartiers TRENELLE et TIVOLI).

Ils sont encadrés par deux surveillants. Sont présents le SPIP (deux directrices, une CPIP et la coordinatrice socioculturelle), une visiteuse de prison, membre de la section Martinique de l’ANVP et bien entendu les membres de l’association YPIRANGA qui invitait. En plus de la visite des jardins, chacun a participé selon son envie, à la préparation du repas (feu de bois) et à sa dégustation, au jeu sur « L’hygiène alimentaire », la fabrication d’un banc avec dossier, à partir de deux palettes…

Une journée, que tous voudraient renouveler !

Ci-dessus : sièges faits par l’association avec des palettes et des personnes détenues.
Ci-dessous :deux intervenantes assises sur « l’œuvre » (à gauche la responsable socioculturelle du SPIP , très active et impliquée et une médiatrice, membre YPIRANGA. Le coin cuisine improvisé.

Christiane Gonier, visiteuse ANVP

Janvier 2021 : Malgré la crise sanitaire que nous traversons depuis mars 2020, le jardin créole a continué à être entretenu par l’Auxi responsable de ce secteur : arrosage, désherbage et alimentation des animaux (En début d’année 2020, un poulailler a été construit par les participants de l’atelier Jardin créole et trois poules y ont élu domicile).

L’Atelier Jardin créole a pu être remis en place au mois de septembre pour ensuite être à nouveau suspendu mi-octobre. Les activités ont pu reprendre en ce début d’année 2021.

Mélanie EDWARD, responsable socioculturelle du SPIP

Dans un prochain article, nous vous présenterons en images, l’évolution de ce Jardin créole et, nous l’espérons, notre projet d’un nouveau jardin …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s