Tourisme pénitentiaire 1/2 Cadillac

Vous n’aviez sans doute jamais vu ces deux mots ensemble. D’emblée ils ne semblent pas aller de paire. C’est que lorsque nous parlons de tourisme, nous pensons d’abord à la visite de beaux sites naturels, villes, villages, châteaux, belles demeures ou musées. On y apprécie la beauté de la nature ou des créations humaines.
C’est au hasard d’une de ces visites que je me suis retrouvé dans cette activité. Tout de même pas avec les oubliettes d’un vieux château, c’est quand même fort éloigné de ce que nous, visiteurs de prison, connaissons, mais dans un château tout de même, celui de Cadillac, en Gironde.

La château de Cadillac

Cadillac est un nom bien connu des amateurs de voitures américaines mais probablement davantage des amateurs de Bordeaux (Entre-Deux-Mers).
Cette ville est une ancienne bastide fondée en 1280 alors que la région était sous domination anglaise. Elle en possède des éléments caractéristiques (rues se recoupant à angle droit, murailles et importantes portes).

Le château conserve de belles salles avec cheminées et plafonds décorés.

La surprise est au niveau inférieur, dans la partie cuisines et réserves. Une exposition relate ce qui ne fut pas une vie de château puisque ce lieu a été une prison pour femmes puis une « école de préservation » pour jeunes filles jusque dans les années 50

En 1820 on décide d’ouvrir à Cadillac la première prison pour femmes. Pour ce faire, on construit les deux ailes actuelles ainsi qu’une conciergerie. Les conditions de détention y sont particulièrement difficiles : jusqu’à 500 femmes y seront incarcérées simultanément ; 10 000 prisonnières y séjourneront. Le taux de mortalité atteindra les 20 % par an !

Lire la suite de la citation sur ce site.

Un certain nombre de femmes qui passèrent par là se retrouvèrent en Guyane ou en Nouvelle-Calédonie. Voir ce reportage de France Ô, « Femmes au bagne, les oubliées de l’histoire », à partir du site Criminocorpus.

Alors ces belles grandes salles redeviennent des dortoirs pour plusieurs dizaines de femmes ou des ateliers dans lesquels certaines s’y sont épuisées.

Non loin du château de Cadillac se tient un lieu dans lequel vous ne pouvez entrer que pour y visiter une personne détenue, c’est l’UHSA.
Site : https://www.ch-cadillac.fr/structures/uhsa-cadillac

Bibliographie

Un commentaire sur “Tourisme pénitentiaire 1/2 Cadillac

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s