Lettre N°5 des visiteurs de Paris-La Santé

Depuis quelques temps, une lettre est rédigée par le correspondant de l’ANVP pour la trentaine de visiteurs de prison de Paris-La Santé.

La prison de la Santé, photographiée depuis un étage élevé de l’hôtel Paris Marriott Rive Gauche. Source Wikipedia

Voici celle du 22 mai

LETTRE n°5 DES VP DE PARIS LA SANTE – 22 mai 2020

Covid 19 et confinement à la Santé
L’établissement a été touché par deux vagues successives de la maladie, avec relativement peu de malades et des cas assez simples à soigner. Au sein de la prison, un secteur d’isolement a été réservé aux personnes contaminées et à celles susceptibles d’être porteuses de la maladie.
Selon plusieurs sources, pendant le confinement (qui se poursuit), les détenus ont droit à deux promenades de 1h30 / jour. Des tables de ping-pong ont été installées dans les cours de promenade. L’encellulement individuel a été favorisé (dans quelle proportion ? à vérifier quand nos visites reprendront).

Les prisons en rupture avec la surpopulation, pour combien de temps ?
Ecouter l’interview de Flavie Rault, directrice adjointe de la prison de la Santé (et secrétaire générale des directeurs pénitentiaires CFDT) :
Interview sur France 5, émission C à dire du 19.05 (consultable jusqu’au 26.05) : « Les prisons françaises vidées : pour combien de temps ? »

https://www.france.tv/france-5/c-a-dire/c-a-dire-saison-13/1503229-les-prisons-francaises-videes-pour-combien-de-temps.html

On y apprend notamment (propos de Flavie Rault) que la Santé n’a plus aujourd’hui qu’environ 600 détenus pour 800 places ; qu’il y a moins de pression en détention, que les détenus vivent une détention « apaisée et constructive » et que l’ambiance est relativement « pacifiée ».  Elle n’est pas pour un retour à la surpopulation carcérale. Cela passe, dit-elle, par « la conquête de l’opinion publique » à laquelle expliquer que « la prison n’est pas toujours la peine la mieux adaptée. »

A lire à ce sujet
Loïk Le Floch-Prigent : « Il faut désengorger les prisons mais cela ne peut se réaliser qu’avec le consentement de l’opinion publique. Force est de constater qu’elle n’est pas prête à cette évolution » (Repenser la prison,  chapitre 9 – La prison de demain)
Didier Fassin : « Les personnes qui sont emprisonnées ont d’une manière générale plus tendance à récidiver que celles qui ont des peines alternatives et que, parmi les personnes qui sont incarcérées, les courtes peines produisent plus de récidive, tout comme les sorties dites sèches, c’est à dire sans aménagement. » (L’ombre du monde,  chapitre 11 – Qu’il faut savoir terminer une peine)

Déconfinement pour les VP
Les VP restent dans l’attente des instructions organisant le déconfinement progressif à partir du 2 juin : il devrait nous permettre de reprendre les visites et pour certains, de bientôt les commencer. La semaine prochaine sera décisive.

A noter : le report de l’AG de l’ANVP au 26 septembre 

  • Deux assemblées générales seront convoquées pour le samedi 26 septembre au FIAP à Paris. L’une, ordinaire, pour voter les motions statutaires, dont l’approbation des rapports d’activité, financier et d’orientation, ainsi que pour dépouiller le vote  pour l’élection du Conseil d’administration. L’autre, extraordinaire, pour délibérer et décider sur l’identité (nom, description, signature) de notre association et sur  la réforme des statuts et du règlement intérieur. La convocation ainsi que l’ensemble des documents seront communiqués aux adhérents dès que possible, très probablement en juin.
     
  • L’élection au Conseil d’administration sera lancée dès que les circonstances le permettront, très probablement en juin, uniquement par correspondance, sur la base des candidatures qui auront été déposées à la date butoir prévue, c’est-à-dire le 30 avril. Les bulletins seront dépouillés pendant l’assemblée générale ordinaire du 26 septembre. 

Vu

Un documentaire « Tous coupables : la vie des prisons françaises » (nov. 2019)

C’est un tableau assez sombre des prisons françaises (dont la Santé avant sa rénovation) mais qui se termine sur une note plus positive. Prennent notamment la parole Véronique Vasseur, ancien médecin chef à la prison de la Santé, des responsables de l’OIP (Observatoire International des Prisons), Serge Portelli magistrat et auteur d’ouvrage sur la justice, un compositeur de musique et un directeur de recherche du CNRS qui dit : « Si la prison a un sens, il faut qu’elle soit, non plus une école du crime (…) mais une école de citoyenneté ».

A regarder
Prévue pour ne durer que pendant le confinement, l ‘émission « CON-FI-NES » sur LCP, s’est achevée vendredi dernier avec le n°7 :

L’émission va cependant se poursuivre sous une autre forme à découvrir le vendredi 22 mai.

Concert virtuel de confinés

Beethoven, Fidelio, Le chœur des prisonniers par l’Opéra national de Bergen.

Bonne semaine à tous !                                                                                                    

D. Luccioni, correspondante ANVP des VP de Paris la Santé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s