Lancement de « la chaîne qui libère « à Bois d’Arcy

La maison d’arrêt de Bois d’Arcy a inauguré la chaîne de télévision interne BA TV, la « chaîne qui libère ».

L’équipe du canal vidéo , les membres de la direction et les moniteurs de sports, tous investis dans « la chaîne qui libère »

La mise en place de l’équipe vidéo (une dizaine de personne) a été possible notamment par la subvention de 8 000€ de la fondation Appos, collectée par l’AESAD qui a fusionné avec la section ANVP de Bois d’Arcy qui désormais effectue cette activité de recherche de fonds pour financer des projets culturels et d’assistance aux détenus.

L’équipe du canal vidéo composée exclusivement de détenus, était fière de présenter son travail, sous la responsabilité d’Odile Cardon, cheffe d’établissement, le 26 février dernier. Ils ont mené le projet depuis le début : image, logo, contenu, technique… assisté par un réalisateur professionnel et avec le support des CLI (correspondants locaux informatiques) de l’établissement.

Les volontaires commencent par travailler bénévolement pour la chaîne, mais Madame Cardon a tenu à ce que lorsque les détenus sont bien intégrés, assidus et investis, ils soient rémunérés en qualité d’auxiliaires vidéo.

L’inauguration a été l’occasion de montrer aux présents les premiers sujets tournés par l’équipe, en particulier : le tournoi de football, le tournage d’un film à l’intérieur de la prison avec Omar Sy, l’atelier recyclage et réparation qui reconditionne ou créée des objets à partir de meubles détériorés, le choc carcéral au quartier arrivant, les codétenus de soutien…

Omar Sy avec l’équipe du canal vidéo pour le lancement de la chaîne.

Ce sera aussi un outil efficace pour montrer l’action des différentes associations qui interviennent dans l’établissement, en particulier l’ANVP.

Le public était en nombre pour le grand lancement : personnes détenues, partenaires et personnels de l’établissement et du SPIP

Pour Odile Cardon, cheffe d’établissement, cette activité contribue aussi à réduire les violences en détention et les dégradations, notamment lorsque les détenus voient le travail effectués par leurs pairs. C’est aussi une aide à la réinsertion, l’un des premiers détenus ayant participé s’est inscrit dans une formation vidéo après sa sortie de prison.

Hubert Gourden, visiteur à Bois d’Arcy

Voir aussi cet article de Actu.fr du 26 février 2020.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s